Anciens membres

 

Sélim Ben Hassen, tunisien, a fondé Sciences Po Monde Arabe en 2006 et a présidé l’association de 2006 à 2009. Diplômé en droit de l’Université Paris 2, il a reçu en 2009 le Master Affaires Publiques de Sciences Po et obtenu la même année le Barreau de Paris. En 2009, il a fondé le mouvement d’opposition tunisien Byrsa, dont il est à présent Président. Il s’intéresse notamment aux questions de souveraineté politique dans le monde arabe, plus particulièrement en Tunisie.

Sélim Ben Hassen

David Apelbaum, a été membre de SPMA de 2006 à 2011 et Président de l’association de 2009 à 2011. Il a reçu en 2010 le diplôme de l’École de Droit de Sciences Po, Master Carrières Judiciaires et Juridiques, après avoir passé une année d’échange à Washington, DC. Il est aujourd’hui élève-avocat et souhaite exercer dans le domaine de la défense pénale. Ses sujets de prédilection sont : les mouvements sociaux dans le monde arabe ; la politique des États du Maghreb ; le conflit israélo-palestinien ; et la définition de l’identité « arabe ». Depuis 2011, David est un contributeur régulier du site ArabsThink.com.

David Apelbaum

Mélissa Rahmouni fut membre de SPMA de 2008 à 2013 et présidente de l’association en 2011/2012. Elle est également co-fondatrice du site ArabsThink.com. Diplômée du Master International Security/Middle-East de Sciences Po Paris en 2014, elle y avait obtenu son Bachelor après avoir passé une année d’échange à l’Université Saint-Joseph – Beyrouth, Liban. Particulièrement intéressée par les évolutions de la société et la politique algériennes ; elle voue également une attention particulière à la place des mouvances religieuses dans les Etats arabes, les questions d’éducation et formation des élites, et de développement économique. Lors de son année de césure, elle fut stagiaire-chargée de mission au sein de l’ONG tunisienne Al-Bawsala, basée à Tunis et chargée du monitoring de l’Assemblée Constituante; avant de rejoindre Le Caire pendant sept mois.

Mehdi Megzari, né à Casablanca, a vécu entre l’Allemagne, l’Arabie Saoudite et le Maroc. Poursuivant ses études post-bac à Paris, il commence ses études de droit à Paris II puis Paris I, avant d’intégrer Sciences Po Paris en science politique. Il est actuellement en thèse de droit public des affaires à la Sorbonne. Mehdi s’est engagé très jeune pour le respect des droits de l’homme et de la démocratie. Membre co-fondateur de Cap Démocratie Maroc, il en fut le deuxième président. Il milite toujours dans cette association. Au sein de Sciences Po Monde Arabe, il s’est toujours intéressé aux questions de démocratie, droits de l’homme et au fait religieux.

Mehdi Megzari

Wajih Raïs, algérien, a été membre de SPMA de 2007 à 2009. Après des études en droit des contrats et droit des affaires de l’Université Paris 5, il a été diplômé en 2008 du Master Finance et Stratégie de Sciences Po, ainsi que du Barreau de Paris en 2009. Il s’intéresse particulièrement aux enjeux juridiques, bancaires et financiers de la modernisation du monde arabe, notamment du Maghreb.

Wajih Raïs

David Roukoz, libanais, a été membre de SPMA de 2008 à 2010. Il est diplômé de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth en histoire contemporaine et relations internationales, et a achevé en 2009 un Master en Affaires Internationales – Sécurité Internationale de Sciences Po. Il est spécialisé dans l’étude du Proche-Orient contemporain, particulièrement de la politique nationale et internationale du Liban, ainsi que du conflit israélo-palestinien.

David Roukoz

Miloud Boudjemai, algérien, a été membre de SPMA de 2006 à 2009. Après avoir effectué une année d’échange en Australie, il a reçu en 2008 un double diplôme en Finance et Stratégie de Sciences Po et de l’Université Bocconni de Milan. Il travaille actuellement à Londres au sein de Barclays Capital. Ses principaux centres d’intérêt liés au monde arabe sont les questions énergétiques et financières, les politiques du Maghreb, et l’intégration régionale. Miloud est membre du Comité de Jeunesse de la Ligue des États Arabes, du Forum des Jeunes Leaders Méditerranéens (YMLF) et de la London MagNet Sociey (London Maghreb Network Society).

Miloud Boudjemai

Aziza Almokaddam-Dalil, franco-marocaine, a co-fondé Sciences Po Monde Arabe et a été membre de l’association de 2006 à 2009. Lors de son séjour au sein du département d’études moyen-orientales à l’université McGill, elle a porté un intérêt particulier à la grande diversité du monde arabe et aux enjeux de développement de la région. Diplômée du master Finance & Stratégie, elle a rejoint la Société Générale à Dubai et suit désormais de près les économies des pays du Conseil de Coopération du Golfe.

Aziza Almokaddam-Dalil

Tarik Chelali a étudié en Master 2 (PSIA), double diplôme Sciences-Po/ Columbia en Développement économique et politique, spécialité résolution de conflit. Il a vécu a Montréal, Vancouver, Lille, Paris, et Beyrouth et a voyagé en Algérie, Egypte, Jordanie, Syrie, Palestine, Israël et en Amérique du Nord. Il s’intéresse plus particulièrement au conflit israélo-palestinien, aux reformes politiques en Egypte, et aux questions socio-économiques et politiques à travers le Maghreb. Tarik a étudié à Columbia University en 2011-2012.

Tarik Chelali
Tarik Chelali

Hugo Massa a été membre de SPMA de 2010 à 2013, et trésorier en 2011/ 2012. Son passage au sein de l’association a notamment été marqué par l’organisations des conférences « L’Egypte après Moubarak » (mars 2011) et « La question kurde » (février 2012), et le développement de projections de documentaires (« My Land », « Hidden Waters », etc.). Ancien journaliste à Al-Masry Al-Youm en Egypte et à TelQuel au Maroc, il s’est depuis reconverti dans le cinéma documentaire, qu’il a étudié et pratique à New York… tout en gardant un oeil sur les évolutions politiques et sociétales du Maghreb et du Levant.

Hugo Massa
Hugo Massa

Robin Galan est étudiant en Master Sécurité Internationale. Passionné, il s’efforce de comprendre l’Histoire et la politique des sociétés du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Il a conservé d’une année en Master recherche un goût prononcé pour la recherche académique en la matière, qui apporte souvent une distance indispensable à des débats toujours passionnés. De plus en plus « geek », il se nourrit énormément d’internet et des réseaux sociaux où il traque blogs, sites, articles, forums et débats autour du monde arabe et de la région en général.  

robin

Ilham Younes, juriste de formation, a intégré l’Institut d’études politiques de Paris en 2011 à niveau master pour se spécialiser sur les relations Union-européenne/Moyen-Orient avec pour objectif de travailler dans la recherche sur ces questions. D’origine franco-palestinienne, elle a créé en 2007 et préside toujours l’association « Printemps de Palestine » dont le but est de promouvoir la culture palestinienne au travers de festivités, d’expositions ou encore de concerts.  Passionnée par la géopolitique du Moyen-Orient, elle est devenue plus récemment secrétaire générale de l’association Sciences Po pour le Monde Arabe. Rédactrice-chercheuse pour les revues géopolitiques de Carto et Moyen-Orient de janvier à mai 2012, elle a rédigé de nombreux articles sur la situation politique en Égypte, en Libye ou encore au Maroc. Actuellement, elle termine son stage de fin d’études comme assistante de recherche auprès de Pascal Boniface, directeur de l’Institut des relations internationales et stratégiques de Paris, et réalise de nombreuses notes stratégiques sur le Moyen-Orient.

Khedidja Koceir, franco-algérienne, est membre de l’association Sciences Po Monde Arabe (SPMA) depuis 2009. En 2011, elle entre en Master PSIA mention Sécurité Internationale après avoir travaillé un an en organisation internationale à New York. Actuellement en poste en Cisjordanie, elle profite de son expérience pour renforcer sa formation avant de rejoindre les bancs de Sciences Po pour terminer ses études. Elle s’est specialisée en management de crise et résolution de conflit dans la région du Moyen-Orient. Elle porte un intérêt particulier pour le conflit israélo-palestinien et plus généralement pour les crises moyen-orientales. Elle continue l’apprentissage de l’arabe moderne après avoir suivi une formation intensive à l’université Al Akhawayn d’Ifrane au Maroc. Elle débute en parallèle l’enseignement de l’hébreu.

Khedidja Koceir
Khedidja Koceir

Khadija Berrada, marocaine, est étudiante en échange à Sciences à Sciences Po Paris. Elle voue un intérêt particulier à la scène politique marocaine et notamment aux problématiques liées au Printemps Arabe. Ex-présidente de l’association Pourparlers Diplomatie, chargée de l’organisation du Marrakech Model United Nations 2012, elle est également membre de l’association Cap Démocratie Maroc (Capdema). Elle croit profondément que le destin arabe n’est pas inscrit dans une fatalité politique et qu’il est un devoir pour sa jeunesse de le redresser, fut-ce à l’échelle individuelle ou collective.

Khadija Berrada
Khadija Berrada

Imane Tammar, marocaine, est étudiante en Master International Development à Sciences Po Paris. Elle s’est spécialisée dans les problématiques liées au monde arabe et à la méditerranée au cours de sa licence et a complété cette formation théorique par un engagement sur le terrain notamment au sein de l’association Cap Démocratie Maroc (organisation des Universités d’Été 2011 et 2012). Imane est particulièrement intéressée par les questions identitaires et religieuses liées aux pays du pourtour méditerranéen (dialogue inter-religieux, différents courants théologiques). Elle aspire à voir se construire une nouvelle entité maghrébine moderne, réconciliée avec son histoire et celle de ses peuples et libre du traditionalisme religieux et des dictatures. Elle espère aussi un nouvel essor culturel centré autour de la langue arabe et des différents dialectes.

im
Imane Tammar

Youssef Ait Benasser, marocain, est étudiant à Sciences Po Paris spécialité Moyen-Orient/Afrique du Nord. Il a été assistant de recherche à l’Université de Californie du Sud et stagiaire au sein du Levantine Cultural Center à Los Angeles. Il est impliqué dans diverses activités, avec une orientation vers la question des systèmes éducatifs et de l’amélioration des infrastructures. Il croit que la nouvelle génération doit être préparée pour les défis qu’ils doivent porter. Cette prise de conscience ne peut être atteinte qu’à travers l’empathie et le débat. C’est pourquoi il a décidé de rejoindre le site d’analyse politique sur le monde arabe ArabsThink.com en tant que contributeur régulier, et l’association Sciences Po Monde Arabe.

DSCN0243
Youssef Ait-Benasser

Lamia Bazir, marocaine, poursuit un bachelor en relations internationales avec une spécialisation en sciences politiques. Elle a passé son année à l’étranger à Sciences Po et a rejoint SPMA dés son arrivée à Paris. Lamia se spécialise sur la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. Elle s’intéresse au processus de démocratisation, à la gestion de la chose publique, ainsi qu’aux questions de développement dans cette région du monde et plus particulièrement dans son pays le Maroc.

Lamia Bazir
Lamia Bazir

Linda Kalladjou, a effectué son premier cycle à l’IEP de Paris et est actuellement en année de césure. D’origine algérienne, elle est très fière de cette double culture qu’elle prend comme une plus-value. Son leitmotiv c’est l’engagement pour le prestige, l’histoire, mais aussi la complexité de cette région du monde. Ses principaux centres d’intérêt sont les questions des transitions démocratiques des pays arabes ; et le cas passionnant des enfants « issus de l’immigration ».  Linda est également passionnée de musiques traditionnelles arabes : Oum Kalthoum, chaabi (populaire) des différents pays, mais aussi de grands poètes et écrivains (Darwich, ou Mahfouz). Elle est actuellement en échange à l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, Liban.

Linda Kalladjou
Linda Kalladjou

Salah Fikri, marocain, est membre de SPMA depuis 2011, et fut président de l’association au cours de l’année universitaire 2012/2013. Après avoir été diplômé en Droit des affaires de l’Ecole de Droit de la Sorbonne (Paris I), Salah a rejoint Sciences Po pour compléter sa formation en se spécialisant en contentieux économique et arbitrage, dans le cadre du master de Droit économique. Il a également suivi des formations en droit et finance islamiques, en France, au Qatar et au Bahrein au sein du CIBAFI. Salah s’intéresse aux problématiques relatives au Monde Arabe, et plus spécifiquement à la situation au Moyen Orient et aux évolutions des paysages socio-politiques nord-africains.

Salah Fikri

Tamer Mallat, Président de Sciences Po Monde Arabe pour l’année universitaire 2013/2014.

Maïa Venturini

Mathilde Dugit-Gros

Lucie Kirstein

Fadma Ed Dahouz 

Olivier Pivot

Basile Roze, Président de Sciences Po Monde Arabe de 2014 à 2015.

Cynthia Zeitoun, Secrétaire Générale de Sciences Po Monde Arabe de 2014 à 2015.

Margaux Bonnet, responsable du pôle Culture de SPMA de 2014 à 2015.

Ali Issa, trésorier de  Sciences Po Monde Arabe de 2014 à 2015.

Yasmina BenbrahimSecrétaire Générale de Sciences Po Monde Arabe de 2015 à 2016.

Ahlem KhelilTrésorière de Sciences Po Monde Arabe de 2015 à 2016.

Victor Robert-FailleResponsable du pôle projet de 2015 à 2016.