Qahera, libre et voilée

Par Ahlem Khelil, pour Sciences Po Monde Arabe

Qahera, libre et voilée

Qahera est une bande-dessinée réalisée par Deena Mohamad, une étudiante égyptienne de 20 ans. Qahera, qui signifie conquérante, est le prénom de l’héroïne de la bande dessinée. Elle ressemble peu aux célèbres héroïnes auxquelles le grand public est habitué. C’est une jeune femme voilée, dont les pouvoirs semblent a priori anodins. Ils détiennent toutefois une importance tout à fait particulière du fait de leur confiscation par la société dans laquelle ils sont déployés. Les pouvoirs de Qahera sont en fait ceux de pouvoir critiquer, oser, et vivre pleinement son identité, dans une société qu’elle juge misogyne et archaïque.

Qahera est publiée en plusieurs parties, chaque partie porte sur un thème précis, touchant un problème social auquel la société arabe en général fait face aujourd’hui. La première publication concerne le harcèlement sexuel en Egypte. L’histoire commence par l’agression d’une jeune fille. Lorsqu’elle décide de porter plainte, les agents l’accueillent en prononçant ces phrases, si communes et pourtant si peu appropriées: « comment étais-tu habillée ?», « Cela ne serait pas arrivé si tu étais couverte, si tu portais le voile» . C’est ici qu’intervient notre héroïne. Son rôle est non seulement de punir les harceleurs mais aussi les autorités, complices dans leur volonté de justifier l’agression et de transformer la victime en coupable. L’auteure met également l’accent sur la réalité suivante : le vêtement de la femme ne change rien car le harcèlement touche les femmes voilées au même titre que les femmes qui ne le sont pas. Par ailleurs, l’auteure refuse de parler de harcèlement, elle préfère appeler cela un crime, car oui, c’est un crime objectivement punissable.

Dans la seconde partie, elle choisit d’aborder le thème de la révolution et le rôle décisif joué par les femmes égyptiennes. Elle parle également des crimes de harcèlements qui ont eu lieu lors de ce soulèvement et qui n’ont pourtant pas empêché ces femmes de ressortir, de manifester, d’être présentes dans un tel événement, qui allait définir l’avenir de leur pays. Qahera, également intéressée par la vie politique et sociale de son pays, aborde le thème de l’émigration de la jeunesse égyptienne souffrant de pauvreté mais aussi la fermeture maintenue du point de passage Rafah ainsi l’opinion égyptienne divisée, pour et contre cette décision.

Qahera veille à la représentation des femmes voilées et non voilées dans sa bande dessinée pour dire que le combat féministe dans son pays est inclusif. Il convient ici de saisir l’ampleur et l’ambivalence des jugements attachés au port du voile et aux vêtements des femmes. D’un côté, porter le voile reviendrait à se soumettre. De l’autre, se dévoiler serait une manière d’attirer volontairement, avec vice et culpabilité, l’attention sur soi. Qahera dénonce cette vision erronée et simpliste qui vise à déposséder les femmes de leur corps. Elle, qui porte un voile intégral, mène une vie sociale active et épanouie. Elle pense, critique, exerce sa citoyenneté et n’hésite jamais à se défendre. Elle s’oppose diamétralement aux stéréotypes existants sur la femme musulmane voilée, faussement considérée comme soumise et passive.

Qahera est en réalité l’expression d’un féminisme arabe qui s’affirme de plus en plus. Un féminisme qui comprend sa culture, la critique, et tente de l’améliorer progressivement. C’est un mouvement qui ne se réclame pas des Femen et dont la violence est à la fois discrète et efficace. Il ne reproduit pas le combat féministe dit occidental et comprend qu’une évolution de la situation de la femme dans les pays arabes ne pourrait être efficace si elle n’est pas adaptée à la culture et aux codes de ce monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s